EAST BELGIAN RALLY (23-24 septembre) : DU PLAISIR À L’ÉTAT PUR SUR CE TRACÉ26/09/2016 - 10:38

228 Vues
Peugeot Belgique 04 novembre 2016

 

A  défaut  de  se  battre  pour  la  victoire  à  l’East  Belgian  Rally  comme  il  l’avait  fait  l’an dernier, Kris Princen s’est concentré sur le plaisir du pilotage à bord de sa Peugeot 208 T16. Sur un tracé aussi sélectif que celui proposé ce samedi, il s’est régalé.

Princen

Si la grandeur des sportifs se mesure dans la défaite, alors Kris Princen est... très grand. Ce samedi, il a conduit la 208 T16 aux couleurs de Peugeot Belgique-Luxembourg en 5e position. Le Limbourgeois affichait pourtant le sourire à l’arrivée.

Dès les premiers tronçons chronométrés, j’ai compris qu’il serait impossible de se mêler à la bagarre pour la première place comme ce fut le cas l’an dernier, explique Kris. Nous avons roulé vite et les chronos réalisés dans cette édition de l’EBR étaient pratiquement identiques à ceux de l’an dernier. Simplement, il faut admettre que la concurrence a réalisé un gros bond en avant. Ce qui signifie que Kris a perdu toute motivation ? Pas du tout, rétorque-t-il. Rouler à vive allure sur un parcours aussi sélectif que celui proposé ce samedi demeure un réel plaisir. Ce rallye est parmi les plus beaux du championnat. L’enthousiasme du public fait plaisir à voir. C’est une sensation très agréable de constater qu’on contribue au plaisir des gens massés sur le bord des routes par des passages musclés. Bien sûr, j’aurais préféré me battre aux avant-postes mais j’ai le sentiment d’avoir fait mon job et Peter, mon copilote, aussi. Au passage, je lui tire mon chapeau parce que son boulot n’était pas simple sur ces routes rapides où les virages, souvent aveugles, s’enchaînent à une cadence très soutenue.

Princen

De son côté, Wim Doms, le porte-parole de Peugeot Belgique-Luxembourg, souligne la fiabilité de la 208 T16.

Les interventions des mécanos se sont limitées aux " consommables " habituels. Des pneus, de l’essence, c’est tout. Nous n’avons pas rencontré le moindre souci mécanique. Désormais, cette Peugeot engagée dans la catégorie R5 est d’une grande fiabilité. Sur base de la domination de nos rivaux, nous savons ce qu’il nous reste à faire : produire un nouvel effort pour faire évoluer la voiture.

Princen

Dans la même rubrique

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus X