EAST BELGIAN RALLY (23-24 SEPTEMBRE) : UN PARCOURS PARTICULIÈREMENT SÉLECTIF22/09/2016 - 14:42

157 Vues
Peugeot Belgique 04 novembre 2016

 

On retrouvera la Peugeot 208 T16 officielle au départ de l’East Belgian Rally, ce samedi, à Saint-Vith. Au volant, Kris Princen. Dans le baquet de droite, Peter Kaspers. Pour cette avant-dernière manche du Belgian Rally Championship, les deux hommes comptent offrir leur part de spectacle sur les routes étroites et rapides des Cantons de l’Est.

Princen

Kris Princen et Peter Kaspers sont des hommes de parole

Cet été, nous avons décidé de poursuivre le championnat et nous nous attelons à la tâche, explique le pilote de la Peugeot 208 T16. Apparemment, nous serons les seuls à disputer les neuf épreuves que compte le calendrier.

L’avant-dernier rendez-vous tient du morceau de bravoure. Pas étonnant que cette région ait fourni quelques-uns des meilleurs rallymen du pays et... du monde ! Pourtant, en début de saison, cette 'saison complète' ne faisait pas partie des objectifs du team Peugeot.

C’est exacte, nous n’avions pas prévu d’être au départ des 9 manches du calendrier, nous confirme Wim Doms, PR Manager de Peugeot Belgique-Luxembourg. Une saison à 9 rallyes est budgétairement et pratiquement trop dense pour un importateur. Sept, voire six manches seraient plus réalistes. Mais cette année, ce sont Kris et Peter, ensemble avec DG Sport, qui ont fait des efforts considérables pour compléter le programme jusqu’à la dernière manche. Cela démontre à quel point notre équipe est soudée et motivée, et nous avons suivi les démarches pour arriver à une saison complète. A nous maintenant de prouver en cette fin de saison qu’une telle motivation nous amène aussi à des résultats enthousiasmants. J’ai hâte d’attaquer les deux derniers rallyes de la saison.

Kris Princen

C’est la 4ème fois consécutive que je prends le départ de l’East Belgian Rally et j’y trouve toujours autant de plaisir, poursuit Kris. Assurément, c’est un des parcours les plus difficiles à assimiler pour un équipage. On évolue en permanence sur des routes étroites et rapides, truffées de virages aveugles. Ici, il y a fort peu de relance mais, par contre, beaucoup d’enchaînements de courbes avalées à haute vitesse. Il faut des notes précises, un rythme soutenu. La symbiose entre pilote et copilote doit être parfaite si l’on veut être performant. Bref, il n’est pas simple d’aller vite mais quel régal quand on emmène la voiture à la limite d’une courbe à l’autre. Au volant de la Peugeot 208 T16, Kris se sent inspiré : Comme d’habitude, nous allons donner le meilleur de nous-mêmes. Je suis bien conscient que l’affiche de cette édition est particulièrement relevée. La concurrence sera rude mais qu’importe ! Notre monture est prête à relever le défi et nous aussi.

Kris Princen

Ce samedi, le menu de l’East Belgian Rally sera copieux : 13 étapes spéciales, soit 151,63 km chronométrés. Le rallye démarrera à 9h00 du «Triangel» de Saint-Vith pour se terminer au même endroit à 22h45 pour les premiers concurrents.

 

 

Dans la même rubrique

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus X