Etape 11 : En direct du Dakar16/01/2015 - 11:13

961 Vues
Etape 11 : Salta - Termas Rio Hondo 15 janvier 2015

L’échéance de Buenos Aires approche… nous le sentons dans l’ambiance, dans le comportement général sur le bivouac. Bruno Famin a même prévenu les ingénieurs d’un débriefing dimanche à Palomar à l’usine avant de monter dans l’avion pour rentrer ! Aujourd’hui nous avons donc quitté Salta et son temps humide avec les inondations pour rejoindre Termas Rio Hondo à 400 kilomètres au sud. Le contraste est saisissant avec une chaleur écrasante. Nous frôlons les 45° à notre arrivée sur le bivouac situé sur le circuit automobile qui a notamment accueilli dernièrement la manche de WTCC à laquelle participaient nos cousins de chez Citroën Racing.

 

Stage 11 : Ambiance

 

On est bien loin des bivouacs aventuriers. Beaucoup de public le long de la route pour accueillir tous les concurrents. Stéphane et Cyril sont rentrés de la spéciale en début d’après-midi après avoir vécu l’équivalent de quelques spéciales de WRC. On le sait désormais ce sera impossible de remporter une étape cette année car le profil de terrain jusqu’à l’arrivée n’est pas forcément pour les deux roues-motrices. Alors oui nous sommes forcément déçus de ne pas accrocher une victoire d’étape cette année, frustrés de ne pas être au sommet de ce classement car nous sommes avant tout des compétiteurs… mais en prenant du recul et en revenant au moment de Noël, nous espérions déjà passer le cap de la mi-course avec nos trois 2008 DKR encore bien fraîches. Toute l’équipe est donc à fond car il reste 2 étapes avant de revenir à Buenos Aires et que tout peut encore arriver. Nous voulons amener nos deux voitures au bout de cette immense aventure difficile et éprouvante pour les hommes et les machines.

 

Stage 11 : Cyril Despres

 

Ce matin nous avons été touchés par l’interview du directeur de course David Castera qui a avoué que le boulot réalisé par Peugeot était incroyable. Que nous avions conservé l’esprit Dakar dans notre approche et notre installation sur les bivouacs. Il a aussi indiqué que signer un bon résultat dès la première année relève de l’impossible en indiquant que Mini avait mis près de 7 ans pour y parvenir. En évoquant cette interview, c’est l’occasion de vous expliquer comment fonctionne la télévision sur le terrain. Cela représente près de 220 personnes incluant cameramen, journalistes TV, etc… Ils ont un impressionnant dispositif pour permettre à la fois les montages, les transmissions (par satellite) et les émissions en direct. Il y a France TV mais aussi de nombreuses TV étrangères dont Fox, etc… qui réalisent des directs chaque jour.

 

Ambiance

 

Côté matériel il y a notamment un camion avec 20 postes de montage dont un pour nous afin de produire les minutes sensations chaque jour et les pastilles de la course. Chaque image reçue des 3 hélicoptères et des 7 voitures sur piste arrive dans ce camion et est intégré dans un serveur. Idem pour les caméras embarquées. Un autre camion est dédié à la conception des directs avec un réalisateur et qui stocke l’intégralité des sujets diffusés dans le monde. Il y a aussi le camion transmission avec tout ce qui sert à la fois pour les antennes satellites mais aussi pour internet, les radios de l’organisation, etc… C’est une vraie fourmilière qui s’affaire entre des kilomètres de câbles au sol. Tout cela est remballé chaque soir pour rejoindre le bivouac suivant. Le terrible orage de Salta a créé des grosses perturbations dans les installations au point qu’il a été décidé de tout plier pour des questions de sécurité raison pour laquelle certaines émissions ont dû être annulées : comme « Bivouac » sur France TV.

 

Ambiance

 

Revenons à la course, demain sera encore un morceau compliqué avec la plus longue étape du rallye : 1024 kilomètres à parcourir pour disputer seulement 298 km de spéciale chronométrée. Le départ de la première voiture de course est prévu à 7h19 pour une arrivée au bivouac de Rosario estimée à 20h04. Pour l’équipe il y aura 908 kilomètres à rouler, soit 11 heures de route, 13h pour les camions sachant que comme chaque jour il faudra ensuite installer notre bivouac et travailler sur les voitures pour la dernière soirée. A demain !

Dans la même rubrique

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus X