PEUGEOT SIGNE SON SIXIEME DOUBLE AU SILK WAY RALLY19/07/2017 - 13:13

331 Vues
Silk Way Rally 2017 - Etape 11 : Dunhuang > Jiayuguan 19 juillet 2017

À l’issue de la 11ème étape du Silk Way Rally, Cyril Despres accentue encore son avance en tête du classement général, terminant 2ème de l’étape derrière son équipier Stéphane Peterhansel vainqueur. Les Peugeot DKR s’offrent leur 6ème doublé et le 9ème scratch en 11 jours de course.

 

Les Peugeot DKR se sont montrées fiables aujourd’hui, avec des vitesses de pointe allant jusqu’à 190 km/h sur des pistes poussiéreuses dans de larges canyons. Après déjà 7 442 kilomètres parcourus sans aucun problème mécanique, les ingénieurs de Peugeot Sport engrangent de précieuses données techniques qui seront utilisées pour préparer le prochain Dakar.

 

La fin du Silk Way Rally approche, avec seulement trois spéciales à affronter avant l’arrivée. Mais, les routes qui se profilent sont parmi les plus délicates à aborder de toute l’épreuve, c’est pourquoi la Dream Team reste concentrée et soudée.

rm272487_35849937472_o

Encore une journée réussie pour la ‘Dream Team’ Peugeot Total, qui domine le Silk Way Rally depuis le début de la course. À seulement 3 jours de l’arrivée, l’équipe adopte une approche prudente, avec un seul objectif pour l’arrivée à Xi’an : rééditer la victoire. Cyril Despres compte près d’une heure d’avance au classement provisoire général. Aux commandes de la Peugeot DKR n°100, il n’a pris aucun risque aujourd’hui et franchit la ligne d’arrivée à un peu plus d’une minute de son équipier Stéphane Peterhansel (Peugeot DKR n°106), vainqueur de l’étape et toujours 6e du classement, après son accident la semaine dernière. L’équipe reste très soudée, il reste encore 1 890,66 kilomètres à parcourir.

img_5148_35887635701_o

Stéphane PETERHANSEL, Pilote Team Peugeot Total
1er étape 11 / 6ème général (autos)

La spéciale du jour s’est globalement bien passée, mais elle était tout de même scindée en deux parties bien distinctes pour nous. Au départ, nous avions beaucoup de poussière. Il a fallu dépasser plusieurs concurrents pour enfin avoir un peu de visibilité, vers la deuxième moitié de la spéciale. Après c’était bien plus facile. Les cinquante derniers kilomètres étaient vraiment chouettes : de larges pistes en terre avec de petits talus de chaque côté. On pouvait vraiment faire glisser la Peugeot et s’amuser. Le profil de demain nous arrange sur la stratégie. Cyril ne partira que deux minutes après nous. Nous n’aurons pas trop à attendre afin de rouler ensemble. On reste groupé, c’est ce qu’il y a de mieux à faire pour s’assurer qu’il reste en tête au classement général. 

DESPRES PETER

Cyril DESPRES, Pilote Team Peugeot Total
2ème étape 11 / 1er général

J’ai été assez prudent aujourd’hui. Comme ce fut le cas ces deux derniers jours, il y avait quelques successions de courbes et plusieurs croisements, mais rien de trop compliqué, ni de cassant ou dangereux. C’était une bonne spéciale, que nous avons pu traverser rapidement, sans faire d’erreurs de navigation. Je me sens bien et tout se déroule comme prévu jusqu’ici. La Peugeot DKR est performante, nous pouvons attaquer fort ! Les notes de David viennent naturellement, on a trouvé le bon rythme et le bon fonctionnement. Il faut juste que ça continue comme ça. 

1dxl6501_35979466886_o

DEMAIN : ETAPE 12

La spéciale de demain, d’une distance de 254 kilomètres, est loin d’être la plus longue, mais sera certainement l’une des plus dures de tout le rallye. Des étendues de grosses dunes attendent les équipages en début et en fin de spéciale, où il sera facile de rester ensablé. Entre ces deux rendez-vous, les concurrents fileront à vive allure sur une route en terre. Ces vraies conditions de rallye-raid mettront en exergue les talents du pilote et du copilote. En partance de Jiayuguan, les équipages rouleront vers Alashan Youqi.

mch11795_35631741520_o

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les équipages peuvent contrôler la pression des pneumatiques depuis l’intérieur de l’habitacle de la Peugeot DKR, ce qui est particulièrement pratique pour les étapes de dunes à venir. Dans le sable, en baissant les pressions, le pneu couvre une surface au sol plus importante, ce qui favorise la motricité. Pour rouler sur des pistes classiques, le pneu peut ensuite être regonflé depuis le cockpit et revenir à des pressions standard.

retouche-4

CONTENU MÉDIA

 

CONTACT PRESSE

Peugeot Sport : Aurélie Lehe +33 6 79 50 21 13 aurelie.lehe@ext.mpsa.com
Red Bull Motorsport : Christina Gaither +43 664 88 37 97 1

Dans la même rubrique

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus X