Etape 5 (jeudi 8 janvier) : En direct du Dakar09/01/2015 - 11:22

697 Vues
Road to Dakar 2015 01-18 janvier 2015

Carlos est bien arrivé de son périple de la veille… à 3H30 du matin. Après avoir changé son turbo sur la spéciale, il s’est retrouvé en pleine nuit au milieu des dunes. Un enfer vous diront-ils. Le co-pilote est obligé de sortir de l’habitacle pour jouer les éclaireurs devant avec sa frontale. L’objectif ? S’assurer qu’il n’y ait personne derrière la dune car le Dakar c’est près de 800 concurrents ! La nuit dans les dunes s’est aussi aucun repère, aucune visibilité et un risque à chaque mètre parcouru. Une grosse galère récompensée finalement par l’arrivée au bivouac…. Et des mécaniciens équipés jusqu’aux dents pour remettre en état la voiture. C’est donc bien 3 Peugeot 2008 DKR qui ont pris le départ de la 5e étape ce jeudi 8 janvier du Dakar 2015 entre Copiapo et Antofagasta au Chili. Au menu de la journée 697 kilomètres dont 458 de secteurs chronométrés. Du fesh-fesh, des pistes rapides et un mélange de toutes les catégories (auto, moto, camion) sur la même piste.

AUTO - DAKAR 2015 PART 1

Le team a quant à lui pris la route pour 591 kilomètres de paysages sableux et vallonnés. Chacun récupère chaque matin une ration pour déjeuner, composée de gâteaux secs salés et sucrés, barres de céréales, fruits secs et une boîte de…thon ! Mais lorsque nous n’avons pas des trop longs trajets, nous prenons un peu le temps de déjeuner sur le bivouac. L’organisation est incroyable avec des tentes en U et une cuisine capable de servir 1000 couverts à l’heure ! Chacun se présente à l’entrée avec son badge, prend son plateau et se fait servir. Inutile de chercher la variété mais il faut reconnaître que c’est de qualité et très agréable. L’ambiance y est bonne et conviviale, tout le monde se mélange et partage ses informations.

AUTO - DAKAR 2015 PART 1

C’est aussi le lieu point de rencontre pour toute l’équipe dès l’arrivée au bivouac. On se tient informé des derniers résultats et bien sûr de l’avancée des 3 voitures. Certains ont pris 5 minutes pour aller voir à quelques pas « la portada» : une porte naturelle dans l’Océan Pacifique. Un vrai moment de fraîcheur avant d’affronter les derniers rebondissements. Les téléphones satellite ont une nouvelle fois sonnés. D’abord pour Cyril Despres et Gilles Picard au kilomètre 64. Une erreur et la voiture s’est couchée sur le toit. L’équipage a dû attendre quelques heures l’arrivée de l’assistance Peugeot pour réparer et repartir. Mais l’appel de Lucas et Carlos fut plus difficile. 5 tonneaux, voiture détruite et surtout équipage OK. Un coup dur mais au fil des jours on prend la totale mesure du Dakar. Carlos a été ramené par hélicoptère au bivouac pendant que Lucas est resté à veiller sa machine meurtrie en attendant que l’assistance vienne les récupérer.

20150108_140101

Carlos et Lucas quittent l’aventure ce vendredi avec un mot pour chacun d’entre nous mais aussi pour ses équipiers à commencer par Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret. Tous les deux ont encore signé une très belle étape en rentrant dans le top 5. Ces renards du Dakar roulent à un rythme de « sécurité » afin d’aller le plus loin possible pour emmagasiner de l’expérience. Ce jeudi soir, Stéphane est 9e du général après une étape où il a joué la sécurité n’étant pas tout à fait satisfait de ses réglages de suspensions. En tout cas le duo est arrivé au bivouac vers 18h30. Cyril et Gilles ont quant à eux vécu une nouvelle fois un coucher de soleil sur la piste mais ont reçu des grands encouragements à leur arrivée au bivouac de la part de toute l’équipe ravie d’avoir 2 des 3 voitures ! Cyril avouait avoir plus d’anecdotes à raconter en 5 étapes avec la Peugeot qu’au cours de ses 7 dernières années de Dakar à moto! C’est donc à minuit que l’équipe a récupéré la bête pour lui refaire une beauté… Elle en a bien besoin après avoir fait un baptême sur le toit. Nous attendons maintenant le retour de Lucas Cruz, de la 2008 DKR très endommagée pour la charger dans le camion. D’ici là les équipages sont couchés dans leur camping-car respectif, les mécaniciens s’affairent… Que nous réserve l’étape de demain entre Antofagasta et Iquique ?
A suivre !

Dans la même rubrique

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus X