Etape 8 : Le Team Peugeot Total surmonte l’étape marathon avant la journée de repos12/01/2015 - 10:45

659 Vues
Etape 8 : Uyuni - Iquique 11 janvier 2015

Après une incursion en Bolivie durant laquelle les équipages ont dû se passer de l’aide de leurs mécaniciens, la deuxième partie de l’étape marathon a ramené la caravane du Dakar au bivouac chilien d’Iquique. Les concurrents ont dû, pour cela, se transcender afin d’affronter les impressionnantes dunes qui surplombent le bivouac. Stéphane Peterhansel/Jean-Paul Cottret et Cyril Despres/Gilles Picard, les deux équipages du Team Peugeot Total, ont connu une nouvelle journée productive. Stéphane se maintient à la huitième place au général alors que Cyril emmagasine encore une précieuse expérience. Demain, pour la traditionnelle journée de repos, les équipages ne prendront pas le volant et se prépareront pour la longue expédition qui les ramènera, tout au long de la semaine, vers Buenos Aires.

 

AUTO - DAKAR 2015 PART 1

 

Le Dakar est réputé pour être éprouvant mais rien ne saurait l’être autant que l’épique étape marathon qui vient de se terminer. Au 321 km de spéciale parcourus hier, la journée d’aujourd’hui a ajouté pas moins de 510 kilomètres chronométrés ce qui porte à 831 le kilométrage de spéciale sillonnés par les concurrents lors de cette étape marathon étalée sur deux jours ! Seuls les équipages étant autorisés à intervenir sur la mécanique lors de cette étape marathon, cette dernière constitue un test ultime en matière de fiabilité et de solidité pour les machines engagées.

 

P-20150111-00031_HiRes JPEG 24bit RGB News

 

Ce matin, après 24 kilomètres de liaison qui les ont amené au Salar d’Uyuni, les concurrents ont attaqué la spéciale sur une magnifique piste tracée sur un lac salé, avant  d’entreprendre l’ascension vers la frontière chilienne et finalement se frotter à une impressionnante succession de dunes descendant vers la côte. Au départ, les deux voitures ont éprouvé des difficultés à démarrer au bivouac d’Uyuni mais, grâce à l’aide de l’équipage composé de Benediktas Vanagas et Andrei Rudnitski (n°339) qui les a remorqués, les deux pilotes ont finalement pu s’élancer. Une fois en action, les deux PEUGEOT 208 DKR ont négocié l’étape marathon avec brio. Stéphane Peterhansel conserve sa huitième place au classement général grâce au septième chrono réalisé aujourd’hui alors que Cyril Despres a terminé 29e de la spéciale malgré des problèmes de direction assistée.

Stéphane Peterhansel (n°302) 

Le résultat est plutôt bon. Nous aurions pu espérer mieux mais le moteur a un peu souffert en certains points, à très haute altitude. La priorité était donc de terminer plutôt que de signer un chrono. La voiture est encore jeune, il n’est donc pas encore possible d’attaquer aussi fort que nous pourrions le faire au volant d’une voiture plus développée. En tenant compte de ce facteur, les deux jours de l’étape marathon se sont bien déroulés de manière générale. C’était vraiment sympa de rouler en Bolivie : il y a eu un énorme enthousiasme de la population et nous avons passé plus de 36 heures à une altitude dépassant les 3800 m. Ce fut très éprouvant pour les organismes. Nous n’avons pas été épargnés par la fatigue et les maux de tête. Mais c’est la vocation d’une étape marathon : être difficile.

 

image_proxy_large

 

Cyril Despres (n°322) :

Le bilan est bon aujourd’hui puisque nous avons rejoint le bivouac d’Iquique. Malgré la mauvaise météo que nous avons dû affronter hier, les deux jours passés en Bolivie ont été magnifiques. Ce fut fantastique de voir le Salar d’Uyuni, la plus grande étendue salée du monde et l’un des paysages les plus légendaires du monde.

 

P-20150111-00032_HiRes JPEG 24bit RGB News

 

Bruno Famin, directeur de Peugeot Sport :

C’est très positif d’avoir les deux voitures de retour après l’étape marathon sans problèmes techniques majeurs, tout juste quelques détails. Les pilotes continuent leur remontée dans le classement, même si ce n’est pas vraiment notre objectif. Notre performance globale tend à montrer que notre voiture est au niveau, même dans les conditions les plus difficiles pour nous, telles que la pluie, la grêle et la boue que nous avons rencontrées hier. Nous allons maintenant préparer les voitures pour le voyage de retour vers Buenos Aires avec l’objectif ferme de ramener les deux voitures jusqu’à l’arrivée, samedi.

 

AUTO - DAKAR 2015 PART 1

 

Lundi 12 janvier : journée de repos à Iquique (Chili).

Classement de la SS8 :
1. Yazeed Al-Rahji (SAU)/Timo Gottschalk (DEU) Toyota 3h 26m 49s
2. Orlando Terranova (ARG)/Bernando Graue(ARG) Mini +00:01:12
3. Nasser Al-Attiyah (QAT)/Matthieu Baumel (FRA) Qatar Rally Team +00:02:36
7. Stéphane Peterhansel (FRA)/J-Paul Cottret (FRA) Team Peugeot-Total +00:03:46
29. Cyril Despres (FRA)/Gilles Picard (FRA) Team Peugeot-Total +00:39:57

Classement général après la SS8 :
1. Nasser Al-Attiyah (QAT)/Matthieu Baumel (FRA) Qatar Rally Team 26h 41m 15s
2. Giniel de Villiers (RSA)/Dirk von Zitzewitz (DEU) Toyota All Speed +00:08:27
3. Yazeed Al-Rahji (SAU)/Timo Gottschalk (DEU) Toyota +00:18:40
4. Krzysztof Holowczyc (POL)/Xavier Panseri (FRA) Mini  +00:54:38
5. Bernhard Ten Brinke (NLD)/Tom Colsoul (BEL) Toyota +01:22:52
6. Erik van Loon (NLD)/Wouter Roesegar (NLD) Mini +01:25:51
7. Christian Lavieille (FRA)/Pascal Maimon (FRA) Toyota +01:48:41
8. Stéphane Peterhansel (FRA)/J-P Cottret (FRA) Team Peugeot-Total +01:51:46
9. Carlos Sousa (PRT)/Paulo Fiuza (PRT) Mitsubishi +02:07:13
10. Ronan Chabot (FRA)/Gilles Pillot (FRA) SMG +02:26:50
41. Cyril Despres (FRA)/Gilles Picard (FRA) Team Peugeot-Total +14:18:43

Dans la même rubrique

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus X