LA PEUGEOT 3008DKR REMPORTE SA PREMIERE ETAPE SUR LE DAKAR03/01/2017 - 23:10

1689 Vues
Dakar 2017 - Etape 2 03 janvier 2017

 

Après une entrée en matière prudente lors de la première étape, Sébastien Loeb a trouvé ses marques sur le deuxième parcours chronométré de ce Dakar, entre Resistencia et San Miguel de Tucuman. Il s’est en effet imposé au volant de sa PEUGEOT 3008DKR et s’empare de la tête du classement général.

 

AUTO - DAKAR 2017 - PART 1

 

 

 

AUTO - DAKAR 2017 - PART 1

 

TYPOLOGIE TERRAIN : pistes étroites, forte végétation

CONDITIONS DE PILOTAGE : pistes en ligne droite, très rapide, piégeux, compliqué de doubler

DONNÉES MÉTÉO : fortes chaleur, température maxi 45°

VITESSE MOYENNE : 126 km/h

VITESSE MAX : 203 km/h

 

Classement Étape 2

  1. LOEB Sébastien (FRA) / ELENA Daniel (MC), PEUGEOT 3008DKR, 2 h 06 min 55 sec
  2. AL ATTIYAH Nasser (QAT) / BAUMEL Matthieu (FRA), Toyota Hi-Lux, + 01 min 23 sec
  3. SAINZ Carlos (ESP) /CRUZ Lucas (ESP), PEUGEOT 3008DKR, + 02 min 18 sec
  4. DE VILLIERS Giniel (ZAF) / VON ZITZEWITZ Dirk (ZAF), Toyota Hi-Lux, +02 min 19 sec
  5. ROMA Nani (ESP) / HARO Bravo (ESP), Toyota Hi-Lux, + 03 min 22 sec
  6. PETERHANSEL Stéphane (FRA) / COTTRET Jean-Paul (FRA), PEUGEOT 3008DKR, + 06 min 47 sec
  7. DESPRES Cyril (FRA) / David CASTERA (FRA), PEUGEOT 3008DKR, +10 min 26 sec

 

Classement général provisoire après Étape 2

  1. LOEB Sébastien (FRA) / ELENA Daniel (MON), PEUGEOT 3008DKR, 2 h 33 min 31 sec
  2. AL ATTIYAH Nasser (QAT) / BAUMEL Matthieu (FRA), Toyota Hi-Lux, + 28 sec
  3. SAINZ Carlos (ESP) /CRUZ Lucas (ESP), PEUGEOT 3008 DKR    + 1min 56 sec
  4. DE VILLIERS Giniel (ZAF) / VON ZITZEWITZ Dirk (ZAF), Toyota Hi-Lux, +02 min 05 sec
  5. ROMA Joan (ESP) / HARO Alex (ESP), Toyota Hi-Lux    + 02 min 56 sec
  6. PETERHANSEL Stéphane (FRA) / COTTRET Jean-Paul (FRA), PEUGEOT 3008DKR, + 7 min 26 sec 
  7. DESPRES Cyril (FR) / David CASTERA (FRA), PEUGEOT 3008DKR +10 min 45 sec

 

EN DIRECT DU BIVOUAC

 

Bruno Famin

«  Sébastien et Daniel ont réalisé une belle étape malgré une spéciale très compliquée et dangereuse, avec beaucoup de poussière. Sur ce genre de terrain, il vaut mieux partir devant. Cyril et Sébastien ont perdu du temps en fin de spéciale dans les poussières d’autres concurrents. Cyril s’est montré prudent au vu du problème de Sentinel qui l’a handicapé. Les 3008DKR fonctionnent bien. C’est notre premier scratch sur ce Dakar mais les écarts sont, à l’échelle d’un Dakar, vraiment minimes. »

 

Sébastien Loeb (PEUGEOT 3008DKR #309)

Vainqueur de l’étape / 1er au général

« C’était une spéciale très rapide, pas très intéressante au niveau pilotage. Il y avait de nombreuses lignes droites avec un virage de temps en temps. Ça s’est très bien passé pour nous. Nous n’avons eu aucun problème. Nous avons été gêné à la fin parce que nous avons roulé 70 kilomètres dans la poussière de De Villiers, parti devant nous. Nous avons donc perdu un peu de notre avance sur la fin mais rien de grave. Au moins, nous aurons pointé en tête de ce Dakar ! Cela dit, ce type de terrain n’est pas représentatif de ce que nous rencontrerons par la suite. Pour ce qui est de la chaleur, elle était supportable. J’ai même coupé la climatisation pour gagner un peu de puissance ! »

 

Carlos Sainz (PEUGEOT 3008DKR #304)

3e de l’étape / 3e au général

 « La journée s’est bien passée. Je n’ai pas pris trop de risque. J’ai juste eu un petit problème avec une alarme qui s’est déclenchée tout au long de la spéciale. Je n’ai pas eu à souffrir de la chaleur grâce à la climatisation que j’ai utilisée tout au long de la spéciale. »

 

Stéphane Peterhansel (PEUGEOT 3008DKR #300)

7e de l’étape / 7 e au général

 « L’exercice n’était pas facile. C’était une spéciale avec peu de pilotage, mais plusieurs gros freinages qui nous faisaient passer de 200 Km/h à 50km/h. Nous avons perdu beaucoup de temps dans la poussière des autres concurrents. Nous allons bien et la 3008DKR fonctionne parfaitement. Demain, nous serons confrontés aux premières portions en altitude, avec une navigation probablement plus compliquée. Nous devons encore être patients. Nous allons nous repositionner doucement au classement général. Bravo à Sébastien et Daniel, ils sont clairement dans le coup. Nous n’en doutions pas. »

AUTO - DAKAR 2017 - PART 1

 

Cyril Despres (PEUGEOT 3008DKR #307)

12e de l’étape / 11 e au général

« Nous avons préféré assurer après la perte de l’antenne de notre Sentinel. Sur les quarante derniers kilomètres de la spéciale, nous ne pouvions pas prévenir les motards que nous étions juste derrière eux. Nous avons passé beaucoup de temps dans leur poussière. Nous en avons doublé certains, en prenant un minimum de risque. Les pistes étaient sinueuses, avec parfois des troncs, qui nous empêchaient de doubler. Avoir 10 minutes de retard à ce stade du rallye n’est pas irrémédiable. Ce que nous avons fait jusqu’alors n’est rien comparé à ce qu’il nous attend. Le Dakar, n’est pas comme un contrôle écrit quotidien. C’est sur la totalité de l’épreuve qu’il faut tirer des enseignements.  »

 

SUIVRE PEUGEOT SPORT & LE TEAM PEUGEOT TOTAL SUR LE DIGITAL

SITE OFFICIEL www.peugeot-sport.com FACEBOOK Peugeot Sport
SITE MEDIA www.peugeot-media.com YOUTUBE peugeotsportofficial
TWITTER @peugeotsport INSTAGRAM @Peugeot

 

Dans la même rubrique

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus X