LES PEUGEOT DKR À L’ATTAQUE À DEUX JOURS DE L’ARRIVÉE DU SILK WAY RALLY20/07/2017 - 12:56

494 Vues
Silk Way Rally 2017 - Etape 12 : Jiayuguan > Alashan Youqi 20 juillet 2017

 

 

 

a063_c012_20170720_b00031_35907380561_o

 L’ÉTAPE EN DÉTAIL

Comme pour rappeler que le Silk Way Rally est encore loin d’être terminé, Cyril Despres s’est fait une frayeur aujourd’hui lorsque sa Peugeot DKR s’est plantée au sommet de l’une des multiples dunes de la seconde partie de la spéciale. S’il a été en mesure de se désensabler grâce aux vérins, la situation s’est compliquée quelques kilomètres plus loin avec un problème qui a privé l’équipage d’assistance de direction hydraulique. Dans un parfait exemple de travail d’équipe, Stéphane Peterhansel avait attendu son équipier au départ de la spéciale pour rouler en convoi afin d’avoir l’opportunité de résoudre les éventuels problèmes ensemble. La stratégie a porté ses fruits lorsque la Peugeot DKR n°106 a apporté son aide pour extraire la voiture de Cyril et continuer jusqu’à l’arrivée sans autre encombre.

1dxl8865_35201705194_o

Bruno FAMIN, Directeur Peugeot Sport
Manager Team Peugeot Total

Même si ce n’est pas un incident grave compte tenu des difficultés globales de ce rallye, le problème d’aujourd’hui montre que tout peut encore se passer jusqu’à l’arrivée. Cyril perd une vingtaine de minutes dans cette spéciale, mais il ne cède que 11 minutes sur le deuxième, qui a aussi connu des soucis. Évidemment, c’est un atout de pouvoir compter sur Stéphane pour rouler avec Cyril. Leur travail aujourd’hui montre l’état esprit qui règne dans notre équipe. En plus de l’aide pratique que Stéphane et Jean-Paul peuvent apporter, c’est aussi un confort mental. Cyril est en tête du rallye et il peut compter sur l’assistance de son équipier. Nous devons analyser ce soir pourquoi Cyril a connu un défaut de direction assistée. Ses bras et ses mains sont fatigués, mais la voiture a pu continuer de rouler et tout sera parfait demain après un peu de repos.

mch29312_35526874330_o

Cyril DESPRES, Pilote Team Peugeot Total
8ème étape 12 (autos) / 1er général

Ce n’est jamais terminé, n’est-ce pas ? Nous avons eu une fuite hydraulique qui nous a privés du vérin et de la direction assistée. Normalement, nous n’aurions dû perdre qu’une minute, mais nous nous sommes arrêtés pour essayer de réparer. Tous les quatre, Stéphane, Jean-Paul, David et moi, avons travaillé pour trouver une solution, mais nous n’avons pas réussi. Ce n’est jamais simple au milieu du désert. Il restait 45 kilomètres de dunes à franchir et notre seule option était d’aller jusqu’au bout coûte que coûte. La voiture pèse environ une tonne et demie et rouler sans direction assistée n’a rien de facile. Je ne sens plus mes bras ni mes mains, mais je suis heureux d’être là. Nous savons déjà que les mécaniciens du Team Peugeot Total ont la solution à notre problème. C’était assez stressant, car je savais que si nous nous plantions à nouveau, nous risquions d’y rester des heures. Honnêtement, ça a été l’une des journées les plus difficiles de ma carrière. J’espère que ce sera plus tranquille demain. 

mch29195_35745363892_o

Stéphane PETERHANSEL, Pilote Team Peugeot Total
10ème étape 12 (autos) / 7ème au général

Tout se passait bien jusqu’à ce que Cyril se plante au sommet d’une dune. Nous nous sommes arrêtés pour l’aider. Il n’y avait pas de problème particulier, mais nous avons utilisé le vérin, qui fonctionne avec le même système hydraulique que la direction assistée, et malheureusement il a perdu l’usage de cette assistance. Et quand on n’a plus de direction assistée sur ce genre de voiture, c’est un vrai problème. Nous sommes restés derrière lui pour nous assurer qu’il arriverait au bout des cinquante derniers kilomètres sans autre souci. Je suis content d’apporter mon aide, l’objectif étant qu’une Peugeot termine en tête à Xi’an. La spéciale était très belle, de celles que j’aime en rallye-raid. 

6i2a2505_35231102573_o

LE SAVIEZ-VOUS?

Le Silk Way (ou Route de la Soie) était un réseau de routes commerciales destiné à relier l’Asie à l’Europe. Son nom provient de l’héritage des marchés de soie (et de chevaux) installés tout au long de cette route. Ses origines remontent à 250 avant notre ère. À travers les générations, elle est devenue une voie d’échanges internationaux très importante.

 

LA SUITE

L’avant-dernière étape du Silk Way Rally, d’Alxa Youqi à Zhongwei, sera un gros morceau. La spéciale est surnommée « La Cathédrale des Dunes ». Longue de 318,66 kilomètres, elle est une nouvelle fois séparée en deux sections avec des difficultés de navigation et des franchissements de dunes techniques. Les équipages n’auront pas vraiment l’occasion d’admirer le paysage, qui sera pourtant l’un des plus beaux du rallye.

rm176859_35999722536_o

 

CONTENU MÉDIA

 

CONTACT PRESSE

Peugeot Sport : Aurélie Lehe +33 6 79 50 21 13 aurelie.lehe@ext.mpsa.com
Red Bull Motorsport : Christina Gaither +43 664 88 37 97 1

Dans la même rubrique

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus X