Peterhansel prend le pouvoir14/01/2016 - 00:41

1274 Vues
00

Dakar. 13 janvier : La Rioja.

• Dans les dunes de Fiambala, le rallye a pris une nouvelle tournure. Vainqueur d’une spéciale pleine de rebondissements, Stéphane Peterhansel /Jean-Paul Cottret reprennent la tête avec une heure d’avance. Attaquant sans retenue, l’équipage n°302 s’est adjugé sa 35e victoire d’étape en voiture sur le Dakar.

 

• Nouvelle grande performance pour le duo Cyril Despres/David Castera, qui a pourtant à nouveau assisté l’équipage Peterhansel/Cottret durant la spéciale. Son deuxième chrono permet le septième doublé des PEUGEOT 2008 DKR sur ce Dakar.

AUTO - DAKAR 2016 - PART 2

• Leader ce matin, Carlos Sainz et Lucas Cruz ont perdu toute chance de briguer la victoire. A 30 kilomètres de l’arrivée, l’entretoise entre le moteur et la boîte a cédé et l’équipage espagnol a dû attendre son assistance. Le Team fait tout pour qu’ils puissent repartir demain.

 

• Parti 155e sur la route ce matin, Loeb/Elena ont connu une nouvelle étape initiatique. Plantage à cause de coupures moteur, passage sur le toit lors d’une descente de dune, ils signent néanmoins un cinquième chrono convainquant sur la spéciale la plus typée rallye-raid du Dakar 2016.

 

• La spéciale a été interrompue après 245 km des 278 prévus initialement à cause d’un rio en crue sur la fin du parcours.

 

__FO-1M3GBT3US1W11 copie

Stéphane Peterhansel (PEUGEOT 2008 DKR n°302), vainqueur de l’étape

« Nous avons pris un très mauvais départ. Nous nous sommes perdus au km 32 et nous avons tourné pendant au moins 15 minutes ! Après, j’ai « dégoupillé parce que je pensais que j’avais tout perdu. Nous avons pris des risques et attaqué très fort, parce que nous savions que cette étape était déterminante. Il s’agissait d’une vraie spéciale compliquée en navigation avec du hors-piste, des saignées… et tout ce qui fait la difficulté du rallye raid. C’est là que se jouent les gros écarts. J’ai crevé, je me criais dessus comme un malade ! J’étais un peu hors-contrôle aujourd’hui. Mais quand ça roulait, ça roulait vite. Nous avons fait un bon pas en avant au classement général. Et ça fait aussi du bien de savoir que Cyril est juste derrière pour nous donner un coup de main. Il se dévoue alors qu’il n’est pas là pour ça au départ, c’est super ».

 

 

Cyril Despres (PEUGEOT 2008 DKR n°321), 2e de l’étape

« Nous avons fait un bon coup de navigation, David a fait du très bon travail dès le début alors qu’il y avait des autos, des motos et des camions dans tous les sens. J’ai réussi à voir quel pouvait être le rythme et j’ai eu l’impression que c’était plus facile pour moi aujourd’hui de piloter cette PEUGEOT 2008 DKR que ma Yamaha il y a deux ans. Nous avons roulé jusqu’au CP1 et là nous avons voulu nous assurer que Carlos et Stéphane étaient devant. Nous avons ouvert la porte et en repartant nous nous sommes posés quatre minutes. C’est l’apprentissage ! Nous avons vu Carlos dans une rivière avec des gros cailloux… »

__FO-1M3GBXWX92111 copie

Sébastien Loeb (PEUGEOT 2008 DKR n°314), 5e de l’étape

« Il n’y a pas grand-chose de bon à tirer de cette journée. Je dois m’y habituer. C’était difficile, compliqué à tous les niveaux alors même que nous suivions des traces. Pour ceux qui étaient devant, ça devait être vraiment dur ! Nous étions toujours à la limite de nous ensabler. La fin était plus sympa avec quelques dunes. Nous avons dû perdre 10 minutes en cherchant un waypoint. Nous avons fait aussi un petit tonneau dans une dune. Après deux crevaisons, un tonneau, un ensablement et nous être perdus un moment, nous terminons tout de même cinquièmes ! »

 

Bruno Famin, directeur de Peugeot Sport

« Cette étape a tenu toutes ses promesses avec beaucoup de rebondissements dans tous les camps. Du côté du Team Peugeot Total, nous sommes très heureux de voir Stéphane et Jean-Paul faire le break. Ils ont fait une étape extraordinaire et ont bénéficié des incidents qui ont affecté leurs rivaux, à commencer par Carlos, victime d’une avarie mécanique dont on ne sait si elle consécutive à un choc ou non. L’objectif est de ramener la voiture au bivouac afin de déterminer s’il est possible de continuer demain. Il faut aussi noter la remarquable deuxième place de Cyril Despres/David Castera alors qu’ils ont servis d’anges gardiens à Stéphane et Jean-Paul. Journée remarquable aussi pour Sébastien Loeb/Daniel Elena sur une étape typique du Dakar ».

 

Classement provisoire Etape 10 (Belén-La Rioja)

  1. Stéphane Peterhansel (FRA)/Jean-Paul Cottret (FRA), PEUGEOT 2008 DKR, 3h58min32s
  2. Cyril Despres (FRA)/David Castera (FRA), PEUGEOT 2008 DKR, +5min40s
  3. Vladimir Vasilyev (RUS)/Konstantin Zhiltsov (RUS), Toyota Hilux, +12min56
  4. Nani Roma (ESP)/Alex Haro Bravo (ESP), Mini All 4 Racing, +14min33s
  5. Sébastien Loeb (FRA)/Daniel Elena (MC), PEUGEOT 2008 DKR, +17min40s

 

Classement général provisoire après Etape 10

  1. Stéphane Peterhansel (FRA)/Jean-Paul Cottret (FRA), PEUGEOT 2008 DKR, 32h44min59s
  2. Nasser Al-Attiyah (QAT)/Matthieu Baumel (FRA), Mini All 4 Racing, + 1h00min00s
  3. Giniel De Villiers (ZAF)/Dirk Von Zitzewitz (DEU), Toyota Hilux, +1h12min31s
  4. Mikko Hirvonen (FIN)/Michel Perin (FRA), Mini All 4 Racing, +1h23min51s
  5. Leeroy Poulter (ZAF)/Robert Howie (ZAF), Toyota Hilux, +1h33min58s
  6. Cyril Despres (FRA)/David Castera (FRA), PEUGEOT 2008 DKR, +1h50mins07s
  7. Sébastien Loeb (FRA)/Daniel Elena (MC), PEUGEOT 2008 DKR, +2h27min31s

Dans la même rubrique

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus X