Rally Liepaja (6-8/02) – Gino Bux : « Une expérience frustrante et… positive »09/02/2015 - 08:13

665 Vues
Rally Liepāja (Peugeot Belgique) 06-09 février 2015

Gino Bux et Eric Borguet ont été contraints à l’abandon dès la 1ère spéciale du Rally Liepaja. Heureusement, les représentants du RACB National Team ont pu repartir ce dimanche matin et signer des chronos encourageants malgré les .conditions très délicates.

 

Eric Borguet / Gino Bux

 

Notre compatriote au volant de la Peugeot 208 R2 ja une s’attendait à vivre un rallye difficile. Il n’a pas été déçu même si, samedi, la belle aventure s’est terminée a u km 7 du premier secteur chronométré. « Dans une épingle négociée à basse vitesse, j’ai plongé dans une corde sans me méfier », raconte Gino. « De nombreuses traces indiquaient que pas mal de concurrents l’avaient empruntée avant moi. Hélas, une grosse pierre s’y cachait, ce qui a entraîné un choc suffisamment violent pour casser une attache du radiateur et le trouer. Sans eau, nous avons stoppé 1500 mètres plus loin pour éviter la casse du moteur. L’abandon était inévitable. »

 

Gino Bux

 

Fort heureusement, l’équipage pouvait repartir en Rally2 ce dimanche. « Je me suis appliqué à augmenter progressivement le rythme sans prendre de risques », poursuit le pilote. « Les conditions étaient épouvantables. Ce qui était le plus impressionnant, c’est qu’on pouvait passer du ciel bleu azur à un brouillard d’une densité rare en quelques secondes. A certains endroits, la neige et le vent violent rendaient la visibilité nulle. Il était impossible de distinguer la route des bas-côtés. Au point que nous avons perdu une vingtaine de secondes dans une spéciale parce que nous étions dans un champ sans le savoir. »

 

Eric Borguet / Gino Bux

 

Au championnat FIA ERC Junior, Gino et Eric n’ont pas réussi la moisson de points espérée. Ce qui ne les empêche pas de dresser un bilan relativement positif malgré tout.  « Il est clair que l’abandon dès le premier secteur, c’est terriblement frustrant », admet le pilote de Malmedy. « Samedi, j’étais franchement désolé pour le RACB National Team, Peugeot Belgique-Luxembourg et l’équipe DG Sport qui bichonne notre voiture. Dimanche, heureusement, nous avons signé quelques chronos encourageants. J’ai aussi le sentiment d’avoir progressé dans les virages en glisse à haute vitesse. Désormais, nous allons nous concentrer sur la prochaine épreuve, le Circuit of Ireland début avril. »

Dans la même rubrique

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus X