Rallye de Wallonie (1-3 mai) : Les risques du métier…04/05/2015 - 11:55

508 Vues
Peugeot Belgique 04 novembre 2016

 

Kris Princen n’a pas pu rejoindre l’arrivée du rallye de Wallonie. Alors qu’il menait l’épreuve, un choc contre un bloc de béton a ouvert le train avant de la Peugeot 208 T16 préparée par DG Sport. L’abandon était inévitable...

Rallye_Wallonie15-ABP-4418

Le  rallye  comprend  bien  des  aspects  et  certains  recèlent  parfois  une  saveur  douce  amer.  Kris  Princen  et  Peter Kaspers ont eu l’occasion de le vérifier ce samedi alors qu’ils étaient engagés dans une lutte d’une rare intensité au rallye de Wallonie.

Depuis vendredi soir, nous livrions une bataille sans merci à nos adversaires, évoque le pilote officiel de Peugeot Belgique-Luxembourg. Dès le début de la matinée, je me suis employé à prendre la direction des opérations. C’était extrêmement tendu avec nos deux rivaux mais notre 208 T16 était d’une redoutable efficacité. En signant à cinq reprises le meilleur temps, nous occupions la tête de l’épreuve.

Rallye_Wallonie15-ABP-4393

Hélas, ce scénario haletant s’est brusquement arrêté au détour d’un virage dans la 11e étape.

A la sortie d’un chemin de terre, j’ai plongé un tout petit peu trop à l’intérieur d’un virage où se trouvaient deux blocs  de  béton.  J’en  ai  heurté  un.  Une  petite  erreur  de  trajectoire  aux  conséquences  fâcheuses : avec une  roue arrachée, il était impossible d’aller plus loin. C’est évidemment regrettable, nous avions l’occasion de marquer de gros points. Malheureusement, cela fait partie des risques du métier. A ce niveau, la bagarre était si intense qu’il était indispensable d’utiliser toute la largeur de la route pour tenter de contrer les adversaires.

Rallye_Wallonie15-ABP-4497

Kris et Peter possèdent un tel métier qu’on en oublierait facilement qu’ils peuvent aussi commettre,  de temps en temps, une erreur,  relativise Wim Doms, le Directeur de la Communication chez Peugeot Belgique-Luxembourg. A force de reculer toujours plus les limites, ce genre d’incident est inévitable. C’est cependant fort navrant parce qu’une fois de plus, tous les membres de l’équipe de DG Sport avaient réalisé un superbe boulot, et notre Peugeot 208  T16  était  plus  redoutable  que  jamais  sur  les  routes  mosanes.  La  déception  est  difficile  à  digérer,   mais malheureusement, c’est la loi du sport, et nous devons l’accepter. Nous allons maintenant nous concentrer sur la prochaine épreuve, le Sezoens Rally programmé déjà dans quelques semaines, où nous essaierons  bien sûr de reprendre les commandes du championnat.

Dans la même rubrique

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus X