RENCONTRES PEUGEOT SPORT 2014 / L’EXCITATION DES VACANCES !15/07/2014 - 11:42

717 Vues
Magny-Cours 2014 12-13 juillet 2014
Il semble que la perspective des vacances estivales a poussé bon nombre de pilotes des Rencontres Peugeot Sport à chahuter plus que d’habitude dans les pelotons de course, offrant de ce fait des courses encore plus animées et disputées. Ils ont été également très nombreux à participer au premier Peugeot Sport Caisse à Savon Challenge dans une ambiance festive et chaleureuse.

208 Racing Cup : Jimmy 2 - Teddy 1 !

Comme chaque samedi, la 208 Racing Cup ouvre le bal des rencontres Peugeot Sport dès huit heures du matin avec trois séances qualificatives. Le plus matinal est Ludovic Bellinato (No Limit Racing) qui donne le bon tempo de la première séance. Nicolas Ciamin, son jeune protégé, sonne à son tour la charge, avant que les Clairet Brothers (Team Clairet Sport) s’approprient la première ligne avec autorité en toute fin de séance. Teddy devance Jimmy et les deux sociétaires du No Limit Racing, l’élève étant plus rapide que le maître pour la première fois de la saison. Nicolas Ciamin, en pleine forme, occupe une nouvelle fois le haut de la feuille des temps pendant une grande partie de la deuxième séance de qualifications. Mais Kevin Ropars (MRG Racing), au prix d’un bel effort, le dépossède de la pole à une minute de la fin. En seconde ligne, Jimmy Clairet reprend l’ascendant sur Teddy alors que Yoann Baziret (Set Up Racing) devance Ludovic Bellinato. La troisième séance est le mix des deux précédentes avec une première ligne au couleur du Team Clairet, Jimmy devant Teddy. Kevin Ropars, troisième, démontre une nouvelle fois sa belle forme du moment. Il devance Nicolas Ciamin et Bellinato. Teddy Clairet réussit un envol parfait au départ de la course 1. Il emmène dans ses roues son frère Jimmy. Kevin Ropars est tout de suite en action. Il passe Bellinato dans le deuxième tour puis Ciamin dans le troisième. Alors que les Clairet Brothers maîtrisent la course, Guyonnet s’emploie dans le peloton à venir à bout tour à tour de Yoann Baziret, Anthony Jurado et Ludovic Bellinato. À l’arrivée, Teddy Clairet ne cache pas son bonheur : « C’est génial, c’est notre premier doublé, j’ai pris un super départ et la voiture était géniale … On va essayer de continuer comme ça ! ». Il devance son frère, Kevin Ropars et Nicolas Ciamin, premier junior. Il ne fait pas bon être en première ligne au départ de la deuxième course. En effet, Kevin Ropars et Nicolas Ciamin subissent dans le premier tour les attaques de Jimmy et Teddy Clairet et perdent le bénéfice de leur belle prestation aux essais. Au premier passage, Jimmy Clairet précède donc Kevin Ropars, son frère Teddy, Yoann Baziret très bien parti, Ludovic Bellinato et Nicolas Ciamin. Au quatrième tour, Teddy  Clairet attaque Ropars à l’épingle d’Adélaïde mais ne peut le passer. Dans le peloton, les duels sont légion. Ciamin contre Baziret, Bellinato contre Guyonnet entre autres, alternent leurs positions à chaque tour. Au terme du dixième tour, Jimmy Clairet est le premier à passer sous le drapeau à damiers devant Kevin Ropars qui se positionne en adversaire numéro 1 du Team Clairet Sport ce week-end, Teddy Clairet, Yoann Baziret qui résiste jusqu’au bout à Ciamin de nouveau vainqueur en catégorie junior et Bellinato qui garde un infime avantage sur Guyonnet (GP Compétition). À sa descente du podium, le vainqueur salue « Toute mon équipe et ma famille. On a fait du bon travail, c’est vraiment super ! ». Le départ de la troisième course se passe sans encombre pour Jimmy et Teddy Clairet qui prennent les commandes dans cet ordre. Ropars, Ciamin, Bellinato et Antony Jurado (Thiebe Auto), très bien parti, sont dans un  mouchoir. Baziret part à la faute au virage du Château d’Eau, Guyonnet opère une nouvelle remontée impressionnante et Jurado rentre dans le rang après un tonique début de course. Au terme des 10 tours, Jimmy Clairet double la mise devant son frère. Kevin Ropars affiche un large sourire au soir d’un excellent week-end : « Après la déception de Nogaro, je suis heureux de mes résultats ici. De belles bagarres avec les « Frangins »,   mais quand ils sont devant, ils jouent super bien le jeu … On sait qu’il est impossible de doubler les deux ! »  Quatrième, Ludovic Bellinato, auteur du meilleur temps en course, devance au prix d’une belle passe d’armes son jeune équipier Nicolas Ciamin qui réalise un nouveau triplé en catégorie Junior. Au championnat, Jimmy Clairet conforte sa position de leader. Il précède son frère Teddy et Bellinato. Chez les Juniors, Nicolas Ciamin, fort de huit victoires en neuf courses, survole les débats du classement lionceaux devant Antony Jurado et Dorian Guldenfels. Course 1 : 1- Teddy Clairet, 2- Jimmy Clairet 0’’613, 3- Kevin Ropars à 2’’815, etc. Course 2 : 1- Jimmy Clairet, 2- Kevin Ropars à 0'637, 3- Teddy Clairet à 1'077, etc. Course 3 : 1- Jimmy Clairet, 2- Teddy Clairet à 0'337, 3- Kevin Ropars à 0'774, etc. Championnat : 1- Jimmy Clairet 156 pts, 2- T Clairet 123 pts, 3- Ludovic Bellinato 100 pts, etc.

RCZ Proto Spider Cup : L’Allemagne gagne 2 à 0 !

Le favori Oliver Freymuth (AKF Motorsport) domine les deux séances qualificatives. Il devance Pierre-Cécil Irissou (GM Sport) dans la première, venu affiner sa connaissance de la RCZ Racing Cup en prévision de la manche du GT Tour, et Alexandre Guesdon (Génération Stunt) dans la seconde. Dès le départ de la course 1, Oliver Freymuth prend la course à son compte. Le premier tour est fatal à Quentin Vaucher (HRC) et Patrick Doumerc (GPA Racing) qui s’accrochent à l’épingle d’Adélaïde et abandonnent. Derrière le pilote allemand, Alexandre Guesdon et Fréderic Pigassou (Génération Stunt) se tiennent en embuscade, alors que sur piste sèche Pierre-Cécil Irissou et sa RCZ ne peuvent jouer les trouble-fête. Après les arrêts aux stands, Freymuth reste en tête mais voit dans son sillage  un  très incisif Guesdon qui le pourchasse à moins d’une seconde. Il ne peut cependant contrarier la victoire du pilote allemand et termine deuxième. À quelque distance, Pigassou, troisième, précède Irissou. La course 2 ressemble comme un « copier-coller » à la première puisque Oliver Freymuth l’emporte devant un Guesdon de plus en plus accrocheur qui tente même de lui ravir le commandement dans le dernier tour. Pigassou termine une nouvelle fois à la troisième place devant Irissou et Jean Binet (GM sport), auteur d’une course solide.  Oliver Freymuth réalise donc un nouveau doublé et Alexandre Guesdon conforte sa position en tête du championnat. Course 1 : 1- Oliver Freymuth, 2- Alexandre Guesdon à 2'’337, 3- Frédéric Pigassou à 18’’994, etc. Course 2 : 1- Oliver Freymuth, 2- Alexandre Guesdon à 0’’778, 3- Frédéric Pigassou à 28’’373, etc. Championnat : 1- Alexandre Guesdon 108 Pts, 2- Frédéric Pigassou 85 Pts, 3- Franck Jurado / Eric Wiart 54 pts, etc.

Course Relais 208 : la jeunesse au pouvoir !

C’est un véritable feu d’artifice auquel s’adonne le No Limit Racing lors de la séance qualificative. En effet, la domination du team francilien est impressionnante avec trois équipages aux trois premières places. Dans l’ordre, Nicolas Ciamin-Guillaume Blancardi (n° 495) devancent Guy Counil-Ludovic Bellinato (n°195) et Marc Fleurance-Sébastien Gehin (n°295). Quatrièmes, Wilfried Estaper-Clément Garraud (GRD Compétition n° 110) sont relégués à plus d’une demi-seconde du troisième sur une grille bien garnie par une trentaine de 208. Dès le départ, la n° 195 de Guy Counil associé au boss de l’équipe s’empare du commandement de l’escadron No Limit Racing au détriment des jeunes Ciamin-Blancardi et des expérimentés Fleurance-Gehin. Surprise dans le neuvième tour avec l’abandon du leader sur problème mécanique. Trente minutes de course se sont déjà écoulées quand la pluie fait son apparition. La n° 208 de De Neef-Esquirol-Moulin (Set Up Racing) part à la faute ce qui entraîne la sortie du safety car et induit  par conséquent l’entrée dans les stands des plus opportunistes. Au redémarrage, les équipages du GPA Racing n’ayant pas encore effectué leur premier arrêt occupent les avant-postes. Kevin et Antoine Jimenez (n° 315) mènent la course devant Jean-Michel Huart-Nicolas Perez (n° 115) et Julien Obry-Bertrand Blonsard (n° 215). À noter le bon début de course de Marc Guillot-Frédéric Blin-Yoann Baziret (Set Up Racing n° 108) et de Ludovic Philibert-Xavier Guyonnet (GP Compétition n° 111) qui se maintiennent constamment dans le top 5 durant la première heure de course. Alors que le premier tiers de course est franchi sous une météo toujours aussi incertaine et imprévisible, Marc Guillot-Frédéric Blin-Yoann Baziret (Set Up Racing n° 108) précèdent de quelques dixièmes Nicolas Ciamin-Guillaume Blancardi et de quelques secondes Ludovic Philibert-Xavier Guyonnet. Un peu décrochés, Yannick Blanc-Arthur Nougaret (Gediracing n° 177) se mordent les doigts d’avoir écopé d’un Stop & Go pour non-respect du temps d’arrêt dans les stands. Sans cela, ils seraient dans la roue des leaders. La bagarre en tête de course est intense, les deux premiers échangent leur position à de nombreuses reprises. A l’issue de l’escale technique obligatoire, le Set Up Racing n’a que 5 dixièmes de seconde d’avance sur le No Limit Racing.  Les deux équipages se livrent à une bagarre sans retenue, croisant et décroisant leurs trajectoires à de multiples reprises.  Ludovic Philibert-Xavier Guyonnet, un petit peu décrochés à la troisième place, observent le duel avec attention, prêts à profiter de la moindre erreur d’un des deux leaders. Jugeant la conduite du Guillot-Blin-Baziret à la limite suite à une touchette un peu virile avec un retardataire, la direction inflige un avertissement à la voiture du Set Up Racing. Dès lors, Ciamin-Blancardi  peuvent respirer un peu et se ménager une petite avance. Bien remontés aux portes du top 5 depuis la quatorzième place sur la grille de départ, Olivier Milloux-Pierre Guillemin (Champagnole n° 139) sont malheureusement contraints à l’arrêt au virage du Nürburgring. À l’entame de la dernière heure, les premiers sont bien campés sur leurs positions et effectuent leur dernier arrêt sans prendre de risques inutiles. Cela n’est pas le cas de Yannick Blanc et Arthur Nougaret qui écopent d’un Stop & Go pour avoir effectué leur ultime relais avec trop de précipitation, hypothéquant ainsi une possible place sur le podium. C’est sous une dernière averse que le drapeau à damiers s’abaisse sur la 208 de Nicolas Ciamin-Guillaume Blancardi qui sauvent l’honneur du No Limit Racing et remportent leur premier succès en course relais cette saison. Ils devancent de quelques infimes secondes Marc Guillot-Frédéric Blin-Yoann Baziret qui récompensent tous les efforts du Set Up Racing. Ludovic Philibert-Xavier Guyonnet montent sur la troisième marche du podium après une course construite sur leur grande expérience des courses relais. La 208 démontre une nouvelle fois sa grande fiabilité avec seulement deux abandons sur les trente voiture qui étaient au départ ! Course Relais 208  : 1- N° 495 Nicolas Ciamin-Guillaume Blancardi (No Limit Racing), 2- N°108 Marc Guillot-Frédéric Blin-Yoann Baziret (Set Up Racing) à 27’’632, 3- N° 111 Ludovic Philibert-Xavier Guyonnet (GP Compétition) à 2’10’’134, etc. Championnat Relais 208 : 1- N° 111 Ludovic Philibert-Xavier Guyonnet (GP Compétition), 74 Pts 2- N°495 Nicolas Ciamin-Guillaume Blancardi (No Limit Racing), 70 Pts – 3- N° 295 Marc Fleurance-Sébastien Gehin (No Limit Racing), 53 pts

Youngtimers Cup : La 206 RCC de Bertrand Pate & Guillaume Maio de bout en bout !

La 206 RCC de Pate-Maio (GM Sport n° 860) décroche sa troisième pôle de la saison. Elle devance les 207 de Prégniard-Blary (P&R compétition n° 525) et Allot-Tremblay (Site de Poissy n° 578). Neuvième, la 206 S16 de Ciciliani-Chapuis (Montbéliard n° 801) précède celle de Bruno et Blaise Courtois (Azur Rent n° 844) douzième. Pour des raisons de sécurité et ainsi permettre aux pilotes de prendre la mesure d’une piste encore très humide, le départ est donné sous safety-car. Les feux de ce dernier s’éteignent après 15 minutes de neutralisation, laissant les 37 voitures en découdre. Immédiatement, la 206 RCC n° 860 de GM sport impose son rythme, suivie par un peloton de 207 emmené par Allot-Tremblay, Guillaume & Charles Plubel (PRT n° 551) et Prégniard-Blary. Très à l’aise dans ces conditions piégeuses, les  206 S16 de Ciciliani-Chapuis  et de Willy Guernes-Denis Andres (MRG Racing n° 851) intègrent le Top 5. Ces derniers qui optimisent leur premier relais au maximum (90 minutes) s’emparent même  provisoirement du commandement de la course sous un soleil encore timide. À mi-course, les écarts sont  plus conséquents que de coutume mais les trajectoires s’assèchent et les chronos s’améliorent. Après leur deuxième ravitaillement, Pate-Maio récupèrent la première position. À un tour, les 207 de Guillaume & Charles Plubel et de Allot-Tremblay se livrent un farouche duel alors que Ciciliani-Chapuis et Guernes-Andres, toujours en embuscade, en font de même en 206 S16. La dernière heure de course est entamée sous de gros nuages annonciateurs à la fois d’un éventuel retour de la pluie et d’une fin de course stressante en termes de stratégie. Alors que Pate-Maio au volant de leur 206 RCC s’acheminent sereinement vers un troisième succès consécutif, la bataille pour la deuxième place oppose les 207 de Allot-Tremblay, Pregniard-Blary et Roland-Francois Chotard (Team Nantes n° 544). Mais tout le suspense se reporte sur la cinquième place convoitée par les 206 S16 de Ciciliani-Chapuis, Guernes-Andres et  Bruno-Blaise Courtois. Ces trois équipages sont regroupés en moins de 12 secondes et doivent composer avec la pluie qui s’abat de nouveau sur le tracé nivernais, obligeant les pilotes à la prudence pour ne pas hypothéquer un bon résultat. À vingt minutes de l’arrivée, Guernes-Andres prennent l’ascendant sur leurs adversaires alors Bruno-Blaise Courtois sont retardés par une légère sortie piste.  À dix minutes de l’arrivée, les derniers arrêts sont effectués par tous les prétendants.  Au bout de 92 tours de course, Bertrand Pate-Guillaume Maio remportent une nouvelle victoire indiscutable pour la 206 RCC du GM Sport. Ils sont rejoints sur le podium par les 207 de Sébastien Allot-Vincent-Tremblay (Site de Poissy n° 578) et Daniel Prégniard-Stéphane Blary (P&r Compétition n° 525). En 206 S16, Willy Guernes-Denis Andres offrent une splendide victoire au MRG Racing devant Eric Ciciliani-Fred Chapuis, les fers de lance de Montbéliard et Bruno-Blaise Courtois d’Azur Rent. Course Youngtimers Cup : 1- N°860 ; Bertrand Pate -Guillaume Maio (206 RCC GM Sport), 2- N° 578 Sébastien Allot- Vincent Tremblay (1er 207 Site de Poissy) à 1’06’’632, 3- N° 525 Daniel Pregniard-Stéphane Blary (2ème 207 P&R Compétition) à 2’07’’835, etc. Championnat Youngtimers Cup : 1- N°860 Bertrand Pate -Guillaume Maio (206 RCC GM Sport), 90points - 2- N° 525 Daniel Pregniard-Stéphane Blary ( 207 P&R Compétiton), 62 Pts – 3- N° 578 Sébastien Allot-Vincent Tremblay (207 Site de Poissy), 50 Pts, etc.

Le Peugeot Sport Caisse à Savon Challenge : Un énorme succès !

Les Rencontres Peugeot Sport sont régulièrement le théâtre d’animations festives et conviviales le samedi soir. Cette fois, l’équipe d’organisation a mis sur pied le premier Peugeot Sport Caisse à Savon Challenge. Basée sur la réglementation du célèbre Red Bull Caisse à Savon Challenge, la compétition a réuni une quinzaine d’engagés qui ont fait preuve de beaucoup d’imagination. Le vainqueur final est le Team Cofely By Thiebe Auto de Frédéric Julien qui devance le GM Sport et le GPA Racing, très influencé par le héros Mario Kart ! À noter la présence hors compétition de la Caisse à Savon officielle de Peugeot Sport qui s’est illustrée début juillet dans le parc de St Cloud et de la show car 2008 DKR pour le plus grand plaisir de la grande et nombreuse famille des Rencontres Peugeot Sport ! Prochaine épreuve : les 20 et 21 Septembre à Lédenon (30)

Dans la même rubrique

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus X