Sébastien Loeb rejoint la « Dream Team » du Team Peugeot Total29/09/2015 - 09:00

2012 Vues
Rallye du Maroc 01 octobre 2015

 

Le plus grand pilote de rallye de tous les temps, Sébastien Loeb, va relever l’un des plus grands défis de son exceptionnelle carrière en rejoignant la Dream Team de Peugeot lors du Dakar, qu’il disputera pour la première fois en janvier prochain.

FD_150916_Peugeot_test_in_Marocco_0262

Le nonuple champion du monde des rallyes et recordman de la course de Pikes Peak va rallier le commando des PEUGEOT 2008 DKR pour se lancer, en janvier, dans l’extraordinaire aventure que représentent le Dakar et ses treize étapes semées d’embûches en Argentine et en Bolivie. Il rejoindra alors Stéphane Peterhansel, Carlos Sainz et Cyril Despres afin de composer l’équipe de rêve du Team Peugeot Total. Titulaire d’un taux de réussite sans précédent avec 46,2 % de victoires en WRC, Sébastien Loeb est prêt à relever ce nouveau défi à 41 ans :

Je n’ai découvert le sport automobile qu’à 18 ans lorsque j’ai disputé mes premiers rallyes. Depuis lors, je me suis intéressé à toutes les formes de sport automobile et le Dakar en fait partie. Je pense que c’est un grand défi que de disputer cette épreuve et de piloter dans le désert. Le Dakar est très différent du type de courses auxquelles je me consacre en ce moment. Ce sera très long, plus de deux semaines ! et il me faudra de l’endurance pour gérer la voiture sur une telle distance. C’est une autre approche de la course. Je vais découvrir tout ça en janvier.

FD_150921_The_A-Team_0008

Avant cette aventure sud-américaine, Sébastien Loeb fera équipe au côté de Carlos Sainz pour disputer son premier rallye raid, le Rallye du Maroc, la semaine prochaine (3-9 octobre) au volant d’une Peugeot 2008 DKR qu’il a déjà testée plus tôt dans l’année. Pour Sébastien, il s’agira d’une réunion très spéciale : il a en effet déjà été l’équipier de Carlos Sainz lors de ses deux premières saisons complètes en championnat du monde des rallyes en 2003 et 2004. Au Maroc, Carlos pilotera la dernière PEUGEOT 2008 DKR16 alors que Sébastien disposera d’une voiture en configuration 2015.

Lorsque j’ai essayé la PEUGEOT 2008 DKR en juin, elle m’a immédiatement impressionné. Et elle a encore beaucoup évolué depuis !, précise le champion français qui court actuellement pour l’équipe Citroën qui vient juste de remporter le championnat du monde FIA de WTCC pour la deuxième fois. Ce qui m’a le plus marqué est de réaliser à quel point piloter la voiture du Dakar est une expérience complètement nouvelle. En WRC, j’ai eu l’habitude de contourner les obstacles mais, avec cette voiture, vous pouvez foncer dessus ! Bien sûr, être suffisamment en confiance pour attaquer de cette manière demande un petit temps d’adaptation ! Par ailleurs, jusqu’à maintenant, j’ai eu l’habitude de courir en me basant sur des notes très détaillées : en rallye raid, il faut parfois trouver la bonne piste et improviser sa trajectoire. De plus, c’est aussi la première fois que je conduis une voiture à moteur diesel en compétition. Cela me fait beaucoup de choses à découvrir et je suis avide d’en apprendre bien d’autres encore !

FD_150916_Peugeot_test_in_Marocco_0215

En plus de s’être adjugé plus de rallyes, de spéciales et de championnats que n’importe quel autre pilote, Sébastien Loeb est aussi devenu « the King of the Peak » lorsqu’il a pulvérisé, avec Peugeot et Red Bull, le record de la mythique course de côte de Pikes Peak, il y a deux ans aux Etats-Unis. Cette première collaboration avec la marque française est déjà inscrite dans la légende du sport automobile. Sébastien fait donc désormais partie intégrante de l’une des équipes les plus impressionnantes jamais engagées au Dakar. Onze fois vainqueur de l’épreuve, Stéphane Peterhansel participe au comité d’accueil : Sébastien Loeb est une référence en sport automobile. Il y a très peu de choses que je puisse lui apprendre ! Pour Cyril Despres, cinq fois vainqueur en moto, cette arrivée est un atout :  depuis que je suis passé de deux à quatre roues, l’expérience est de plus en plus convaincante. Et avec le renfort de Sébastien, tout est désormais au complet.

FD_150916_Peugeot_test_in_Marocco_0225

Le double champion du monde des rallyes et vainqueur du Dakar 2010, Carlos Sainz ne doute pas que son ancien équipier s’acclimatera sans peine à ce nouvel environnement : Il n’y a rien à ajouter à propos de Sébastien que son palmarès n’exprime déjà. Bien sûr, les rallyes raids représenteront un tout nouveau défi pour lui mais il est parfaitement capable de s’adapter sans problème. J’ai déjà eu l’occasion de constater qu’il apprend toujours très vite, quoi qu’il fasse ! Après avoir démontré sa maîtrise et sa polyvalence en rallye, à Pikes Peak et sur les circuits du monde entier, le champion français est impatient de relever ce nouveau défi : Le Dakar est une épreuve qui m’attire : c’est une énorme aventure ! Le Rallye du Maroc me donnera un avant-goût intéressant de ce qu’est un rallye raid. C’est donc une formidable opportunité pour moi d’apprendre, particulièrement parmi des équipiers au palmarès aussi imposant dans cette discipline.

FD_150916_Peugeot_test_in_Marocco_0249

Tout comme ce fut le cas lors de ses neuf titres de champion du monde et ses 78 victoires en WRC, Loeb sera navigué par son complice Daniel Elena, 42 ans. Le Rallye du Maroc marquera le retour du duo le plus victorieux de l’histoire du sport automobile. Après dix-sept magnifiques saisons ensemble, une nouvelle aventure commence pour les deux acolytes. Tout comme pour Sébastien Loeb, Daniel Elena n’a encore jamais couru en rallye raid. Le champion du monde monégasque s’est d’ailleurs astreint à un entraînement intensif pour se préparer à l’un des défis les plus exigeants en matière de navigation. Pour partir à la conquête de ces nouveaux horizons, l’équipage franco-monégasque pourra compter sur un équipement GPS qui les guidera vers les quelques points GPS révélés par les organisateurs.

photo 3

Bruno Famin, le directeur de Peugeot Sport, se félicite de l’arrivée de Sébastien Loeb :

Comme nous nous y attendions depuis que nous avons eu le privilège de travailler avec lui, Sébastien s’est montré impressionnant dès la première fois qu’il s’est assis dans la voiture. Comme d’habitude, il a abordé ses premiers essais avec une approche mesurée pour comprendre la voiture étape par étape. Dès lors, son talent naturel a pris le dessus. Etant donné que nous avons amélioré la voiture sur de nombreux points depuis le dernier Dakar, la signature de Sébastien Loeb est la pièce finale de notre puzzle.

Dans la même rubrique

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus X